Accueil / Astuces / Comment choisir les croquettes pour son chien ?

Comment choisir les croquettes pour son chien ?

Nourrir son chien est un besoin primordial !

Lui fournir un abri, de l’eau et de la nourriture sont les 3 tâches fondamentales qui incombent à tous les propriétaires (responsables) de chiens, et de chats bien entendu.

Aujourd’hui, les progrès de l’agroalimentaire spécialisé dans l’alimentation des animaux de compagnie permettent d’adopter un chien sans se poser la moindre question technique comme : « mais comment vais-je nourrir cet animal ? »

Les industriels vous apportent la réponse sur un plateau, beaucoup de plateaux même ! L’offre est tout simplement titanesque. Alimentation sèche, alimentation humide, « premium », « ultra premium », pour chien stérilisé ou encore pour chien sportif, on trouve de tout, en très bon comme en très mauvais.

Si l’offre est actuellement et indéniablement très diversifiée, elle n’en demeure pas moins largement orientée vers l’alimentation sèche, les croquettes.

Ces croquettes sont le fruit de progrès techniques majeurs et ce sont véritablement elles qui ont le monopole de l’alimentation des animaux de compagnie.

95615487

 

Quand et comment donner à manger à mon chien ?

Un chien peut être nourri une fois par jour. Cependant, il est conseillé d’offrir plutôt deux repas chez les grands chiens pour éviter qu’ils n’aient trop faim en fin de journée, et éviter une surcharge de l’estomac….

On préférera donner des repas bien déterminés dans le temps (15 min) que de laisser la gamelle de croquettes toute la journée. Cette dernière option a tendance à ne pas bien réguler le système digestif. Et donc les besoins naturels seront stimulés en tout temps. Il est primordial que votre chien soit nourri après vous. Ainsi vous lui donnez le signal que le dominant c’est vous !

Finalement, il faudra toujours mettre à disposition une gamelle d’eau à votre chien. Il boira en particulier dans les deux heures qui suivent le repas.

 

Alimentation et friandises pour chiens

 

Les croquettes : leader du marché de l’alimentation

8 propriétaires sur 10, en France, utiliseront des croquettes sèches pour nourrir leur chien. C’est un fait incontestable, qui est à l’origine d’un marché colossal de plus de 2.5 milliards d’euros en France seulement !

Les croquettes sont pratiques, toutes les jardineries en proposent, les supermarchés, les stations-services, les cabinets de toilettages et les cliniques vétérinaires bien sûr.

Pour les prix, c’est comme tout, on trouve du premier prix surtout dans les grandes surfaces et dans les jardineries et du haut de gamme ou du « premium » dans les cliniques vétérinaires. Chaque propriétaire décide par lui-même, ou par l’intermédiaire de son vétérinaire, les croquettes qui serviront de repas à son fidèle compagnon !

 

5 règles essentielle pour choisir les bonnes croquettes

« Le plus de protéines et le moins de glucides possible »

9 fois sur 10, vous ne pourrez jamais trouver la quantité de glucides (ou de sucres) contenue dans les croquettes. Pourquoi ? La législation européenne n’oblige tout simplement pas les fabricants à le mentionner.

Cela est d’autant plus intéressant pour les industriels du pet food car les chiens n’ont à ce jour aucun besoin en glucides connu. Autrement dit, les chiens peuvent très bien vivre sans aucun apport en glucides, avec toutefois des apports en protéines et en lipides suffisants.

Il n’y a donc aucun intérêt pour vous, les propriétaires, de connaître cette quantité qui est généralement élevée dans les croquettes.

« Un maximum de protéine animale »

Si vous n’en êtes pas encore persuadé, les chiens sont des carnivores. Des carnivores avec un formidable arsenal morphologiques, anatomiques et physiologiques pour dévorer et digérer des proies vivantes.

Même si les chiens domestiques présentent aujourd’hui des preuves incontestables d’une adaptation à l’Homme, et son régime plus riche en sucre, ils doivent principalement recevoir des protéines venant du règne animal.

C’est pour cela que vous devez absolument calculer la part des protéines animales sur celles des protéines végétales afin de choisir celles qui apportent le plus de produits animaux.

Pour cela, vous devez vous méfier de tous les apports en protéines végétales notamment tous les glutens de céréales (maïs, blé principalement) qui n’apportent que des protéines et qui servent à augmenter l’apport protéique total.

Bien entendu, les ingrédients que vous prendrez en compte dans ces calculs devront impérativement suivre les règles suivantes.

s940nrgjon7fiff

 

« Choisissez les protéines animales de bonne qualité, évitez les pires »

Cette règle complète la précédente. Au-delà de la quantité de protéines animales, dont on veillera à trouver les croquettes avec le maximum possible, la qualité des protéines est essentielle.

Des études scientifiques plutôt anciennes ont démontré le rôle prépondérant de la qualité des protéines animales sur la quantité. Autrement dit, il est préférable d’avoir moins de protéines animales dans les croquettes, mais de meilleures qualités.

Pour trouver les protéines animales de bonne qualité, il suffit de lire l’étiquette. Voici le classement des protéines animales de la meilleure qualité vers la pire :

Poulet frais (ou bœuf, volaille, porc), viande de volaille déshydratée, protéines de volailles déshydratées, sous-produits de volaille.

Une remarque importante pour cette règle : certains fabricants très malins ont manifestement bien compris que les consommateurs lisent dorénavant les étiquettes, et cherchent ces fameux bons ingrédients. De ce fait, certaines croquettes affichent en première place des ingrédients « poulet frais », ce qui a pour effet de soulager le consommateur et de l’hameçonner, alors que la suite des ingrédients n’est absolument pas recommandable. Ce piège est classique, alors méfiez-vous et lisez l’ensemble de l’étiquette.

 

images

 

« L’espèce animale ou végétale utilisée doit apparaître »

Cette règle fait encore une fois appel à la législation actuelle. Les fabricants de croquettes n’ont pas l’obligation de mentionner l’espèce animale (bœuf, volaille, porc) ou végétale (blé, maïs, orge, etc.) utilisée.

A partir de ce moment-là, et si vous lisez sur une liste d’ingrédient « graisse animale » ou « protéines animales déshydratées » ou encore « farines de céréales », je vous conseille de recaler immédiatement et systématiquement les croquettes en question.

Jusqu’à preuve du contraire, si le fabricant ne souhaite pas faire connaître les espèces qu’il utilise, c’est soit qu’il ignore tout simplement ce qu’il y a dans ces croquettes, soit qu’il ne souhaite que vous le sachiez. Dans les deux cas, le risque de tomber sur des matières premières de qualité inférieure et très élevée.

Sachant cela, méfiez des ingrédients dont l’espèce est inconnue.

 

« Les céréales sont à limiter au maximum »

Dans la nutrition canine, vous devez savoir que les céréales sont sous une forte polémique. D’une part, les céréales sont des matières premières bon marché pour les fabricants de croquettes, d’autre part ces céréales apportent beaucoup de calories sous forme de glucides (amidons) à la ration, ce qui augmente fortement la valeur énergétique des croquettes.

Malheureusement, les céréales n’ont jamais fait partie du régime alimentaire des chiens, sauvages ou domestiques (selon les proportions actuelles). Ce n’est qu’avec l’arrivée des croquettes modernes que les céréales sont entrées massivement dans l’alimentation des chiens.

Techniquement, les céréales sont très peu intéressantes pour le chien car elles n’apportent que des glucides (rappelez-vous que les besoins du chien sont égaux à 0), très peu de nutriments et de vitamines et fatiguent énormément le système digestif du chien, notamment le pancréas à travers la synthèse d’amylase.

Ce n’est pas pour rien que les croquettes alternatives à la mode sont garanties sans céréales.

 

kuDr5RfjQGhWQUvbkwfPSFemm-A

 

Règles d’utilisation des qualificatifs mentionnés sur les sacs

  Présentation du produit                       Quantité réglementée et précisée sur l’étiquette

          « Au goût de poulet »                          Quantité de poulet inférieure à 4%

 « Au poulet » ou « avec du poulet »      Quantité de poulet comprise entre 4% et moins de 14%

           « Riche en poulet »                             Quantité de poulet comprise entre 14% et moins de 26%

      «marque fabriquant + poulet »         Quantité de poulet comprise entre 26% et moins de 100%

  « Tout poulet »                                                Viande de poulet à 100%

 

La différence de qualité :

Les quantités : Protéine, cellulose, cendres…, mais surtout la qualité des composants. Par exemple, pour un taux de protéines identique, les matières premières utilisées dans les aliments premium (vétérinaires, animaleries) sont la viande, alors que d’autre produits, vendus en grandes surfaces et de qualité inférieure, utilisent plutôt des parties moins nobles de l’animal : les sous-produits d’origine animal (carcasses, pattes…)

 

Les Composants analytiques (ou analyses certifiées) :

Les protéines, les fibres (ou cellulose), les matières grasses (ou lipides) et les cendres (ou matières inorganiques) sont mentionnés obligatoirement sur les sacs. Le taux d’humidité est souvent indiqué mais non obligatoire (10% s’il n’est pas mentionné). D’autres ingrédients (certifiés)peuvent compléter la liste : phosphore, calcium, sodium, potassium…Le pourcentage des glucides (sucres) non mentionnés sur les étiquettes est facile à calculer (en ajoutant les glucides, les pourcentages totalisent 100 %).

 

Le changement de croquettes

Quelques méthodes connues pour permettre à un chien de commencer à apprécier ses nouvelles croquettes sont :

  1. Lui présenter sa gamelle 15 min, s’il ne mange pas lui retirer et représenter deux à trois heures plus tard
  2. Mouiller un peu les croquettes afin de faire ressortir les arômes avec de l’eau chaude
  3. Faire chauffer légèrement le repas pour faire ressortir les goûts
  4. Mettre une cuillère à café de boite pour chat mélangé aux croquettes

 

Il arrive qu’un changement de nourriture ne plaise pas à votre animal. Pour que la transition se passe bien, il faut introduire la nouvelle alimentation progressivement. Cela va également permettre au système digestif de s’adapter. En effet, d’un type de nourriture à l’autre les protéines ne sont pas les mêmes, la flore digestive doit donc changer. Cette transition permettra alors d’éviter une mauvaise digestion déclarée par de la diarrhée.

Jour 1 et 2 → 75% ancienne 25% nouvelle

Jour 3 et 4 → 50% ancienne 50% nouvelle

Jour 5 et 6 → 25% ancienne 75% nouvelle

Jours suivants→ 100% nouvelle alimentation

croquettes-meradog

 

Quelles croquettes pour mon chien ?

Il y a une astronomique différence entre survivre et prospérer. La nature a composer les règles de la biochimie et de la nutrition et les hommes n’ont et n’auront jamais l’autorité malgré leurs sciences pour essayer d’accoutumer l’alimentation canine à ses règles. Les sources en protéines peuvent changer d’une race à l’autre, mais sans grande disparité car le plus important est exclusivement le poids, la taille et le stade de la vie d’un chien.

Période                   % protéines recommandée                     % matières grasses

Chiot                                                      28%                                                                        17%

Chien adulte                                        18%                                                                       9-15%

Chien actif                                           25%                                                                        20%

Chienne en lactation                      28%                                                                          17%




About Julien Barraquand

Sur Vidéos-de-chasse.fr nous allons vous faire partager l'actualité de la chasse, les coups de cœur, les astuces, les nouveautés et de grandes émotions. À travers Vidéos-de-chasse.fr vous pourrez retrouver les photos, les vidéos, l'actualité de la chasse en France. 100% Chasse !

Vérifiez aussi

A bon vent

À la chasse, plus précisément à l’approche, de nombreuses techniques se sont développées, réfléchies, élaborées, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *