Accueil / Actualité Chasse / Un vétérinaire s’étonne de voir un chevreuil sans bois : « il a subi un traumatisme… »

Un vétérinaire s’étonne de voir un chevreuil sans bois : « il a subi un traumatisme… »

Alors qu’il errait dans Bar-sur-Seine dans l’Aube, un chevreuil a été pris en charge par un habitant. L’animal se trouvait entre les habitations et la voie ferrée.

Un chevreuil sans bois, un vétérinaire incompétent

Wilfried Desrousseaux explique au quotidien l’Est Éclair que l’animal s’est laissé approché et qu’à ce moment il a remarqué qu’il lui manquait ses deux bois. Croyant l’animal en « souffrance » et avec l’aide d’une policière municipale ils se sont rendus à la clinique vétérinaire. « Il ne s’est pas débattu, il était gentil, sans doute qu’il était rassuré avec nous », confie Wilfried Desrousseaux.

Après examen et le constat que le chevreuil était en bonne santé et sous conseil de l’office français de la biodiversité il a été décidé de le remettre en liberté. Dans le quotidien, le vétérinaire Benoît Verry explique que l’animal a subi un traumatisme, notamment au niveau de la tête en détaillant que « Les deux bois ont été coupés à la même hauteur. Ce n’est pas l’époque où ils tombent et, de toute façon, c’est rarement les deux en même temps. Ça ne saignait plus et ça a même eu l’air d’être cautérisé. »

Après ce diagnostic révélant la grande compétence d’un professionnel de la santé animale nous avons estimé qu’il était nécessaire de lui transmettre quelques petites informations : le chevreuil mâle porte des bois qui tombent une fois par an. Le cycle des bois est directement lié au cycle sexuel de l’espèce. Entre octobre et décembre, les bois des brocards tombent (généralement les vieux animaux le perdent en premier). Ils repoussent immédiatement recouverts d’une peau appelée « velours ». Elle reste en place pendant 2 à 3 mois puis le brocard perd ses velours après le 15 février : c’est la « fraye » des bois. L’animal retrouvé n’a donc subit aucune « agression » physique, ses bois sont tombés naturellement laissant ainsi place aux nouveaux commençant leur croissance. Nous invitons ce vétérinaire et le « journaliste » qui relate l’évènement à se rapprocher des chasseurs pour parfaire leur culture en la matière…

 

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Couvre-feu à 18h, les chasseurs demandent une dérogation

Ce n’est pas passé inaperçu, du fait de la situation sanitaire que nous vivons, depuis …