Accueil / Actualité Chasse / Un nouveau cas de leptospirose dans le Lot-et-Garonne

Un nouveau cas de leptospirose dans le Lot-et-Garonne

Zoonose bactérienne présente dans le monde entier, la leptospirose est est une maladie dangereuse. Elle se transmet par l’urine des rongeurs notamment les rats et les ragondins. Elle est dangereuse pour l’homme si elle n’est pas prise en charge rapidement. La maladie, plutôt méconnue, touche 600 personnes en moyenne par an en France.

Deux cas en une semaine

Aux alentours du 22 juillet, un jeune garçon de 14ans a été hospitalisé à Agen. Il a contracté la leptospirose en se baignant dans un lac du Lot-et-Garonne. Le jeune malade présentait des symptômes tels qu’une fièvre élevée et des syndromes méningés.

Mardi, toujours dans le Lot-et-Garonne, une femme de 52 ans a elle aussi contracté la fameuse « maladie du rat ». En lisant un article à propos du jeune homme, la dame a fait immédiatement le rapprochement avec sa propre mésaventure. Ses symptômes similaires après les même conditions de baignade l’ont poussé à se rendre à l’hôpital pour se faire dépister et soigner.

Leptospirose, 600 cas par an en France

Pour rappel, cette bactérie pénètre dans le corps via les muqueuses ou plaies même minimes présentes sur le corps. Son délai d’incubation est de trois à dix jours, selon les spécialistes. Cette maladie peut s’avérer mortelle dans les cas les plus sévères en provoquant insuffisance rénale, hémorragies et jaunisse.

Seul certains professionnels, comme les vétérinaires, les égoutiers, très exposés peuvent bénéficier d’un vaccin. Il est donc indispensable de continuer la régulation et le piégeage de cette espèce qui cause aussi d’importants dégâts sur les digues des étangs, ces zones humides indispensables à une biodiversité riche.

 

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Willy Schraen aux grandes gueules de RMC

Cette émission maintenant connue de tous aime les sujets polémiques et sensibles. Elle recevait le …