Accueil / Actualité Chasse / Série de sabotages dans l’Aveyron, les chasseurs déposent plainte.
Photo d'archives

Série de sabotages dans l’Aveyron, les chasseurs déposent plainte.

Vandalisme et destruction

Une série d’actes de vandalisme vient de se produire dans les communes de Sébazac et de Salles-la-Source, ayant pour dénominateur commun l’hostilité de groupuscules extrémistes aux chasseurs et au monde de la chasse. Une cabane de chasse, à Salles-la-Source ayant déjà subi un incendie il y a moins d’un an a de nouveau brûlé dans la nuit de mercredi à jeudi. Pour les chasseurs du secteur l’incendie est « forcément criminel ». En effet, la cabane n’était reliée pas à l’électricité ni équipée en gaz. Afin de se protéger de ce genre d’actes, des pièges-photographiques étaient en place ; l’auteur présumé a ainsi pu être « immortalisé ».

Violents et stupides !

A Sébazac, la Maison de la forge a elle, été dégradée, sur trois de ses côtés. Tags injurieux menaçant les chasseurs de mort sont ont été inscrits par ces zozos qui se sont trompés de lieu pensant taguer la maison de la chasse ! Non seulement ils sont violents mais en plus ils sont stupides !

À la Gachoune, dans la commune de Rodelle, sur le site de formation de la fédération des chasseurs de l’Aveyron le grillage de protection et le fil électrique empêchant les animaux de pénétrer dans le parc ont été sectionnés. Non loin, la maison de la chasse a, elle aussi, été taguée de menaces et d’insultes toujours dans la nuit de mercredi à jeudi.

Plainte déposée

Face à ces actes odieux, toutes les sociétés de chasse ont déposé plainte. Il est très probable que les mairies concernées face rapidement la même chose. Pour le président de la fédération des chasseurs de l’Aveyron « C’est la plus lâche des méthodes, ça touche l’affectif des gens… Nous n’allons pas lâcher le morceau et demander réparation pour les préjudices subis ».

Qui sont les complices ?

Que quelques adolescents boutonneux se prenant pour des commandos veuillent jouer aux justiciers dans la nature est une chose ; le vrai problème est qu’ils se sentent encouragés à ceci par les discours tenus par des associations, des personnalités politiques et quelques clowns en mal de notoriété. Ces derniers devraient être considérés comme complices de ces dégradations. Juridiquement, le code pénal définit la complicité de la manière suivante : « Est complice d’un crime ou d’un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation, ou qui par don, promesse, menace, ordre, abus d’autorité ou de pouvoir aura provoqué une infraction ou donné des instructions pour la commettre. »

Considérant le faible niveau intellectuel des auteurs (visible dans leurs revendications sur internet), il est possible de considérer que des personnes plus futées peuvent les inciter à commettre ces actes. Nous serions donc dans l’abus d’autorité en la matière. Quand les incitateurs et commanditaires répondront-ils enfin de ces actes ?

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Confinement. Quelles conséquences pour la chasse ?

Reconfinement total, partiel, 4 semaines, voire 5 ?…Quelles conséquences pour la chasse ? Après un mois et …