Accueil / Actualité Chasse / Willy Schraen sous protection policière
willy schraen

Willy Schraen sous protection policière

Auteur : Denis Plat

Et bien voilà, nous y sommes ! La violence ou tout au moins les menaces d’actes violents ont contraint les autorités à placer le président de la fédération nationale de chasse  Willy Schraen et sa famille sous protection policière.

Des groupes activistes extrémistes ont clairement ciblé le président de la FNC. Ces groupuscules aux méthodes importées du Royaume-Uni ou des Etats-Unis sont maintenant actifs en France. Ils se sont d’abord attaqués aux équipages de vénerie, ils sabotent, vandalisent et parfois incendient des installations de chasse ; ils le revendiquent sur les réseaux sociaux et malgré tous les signalements effectués auprès des responsables de ces réseaux, rien n’est fait. Leurs pages ne sont pas fermées bien qu’elles fassent l’apologie de la violence. Par contre le site Instagram d’un guide de chasse a été fermé lui !

Il y a pire, leurs campagnes de haine sont relayées par des « journalistes » dont un du service public ! Il est temps que la raison revienne dans le débat. Qu’a dit le président de la FNC ?

Que les chats sont un fléau pour la biodiversité : c’est vrai ! On considère que les chats tuent en France 75 millions de petits animaux par an. Même la LPO le reconnait, c’est dire… L’Australie envisage, elle, de tuer 2 millions de chats.

Notre président n’a pas dit qu’il fallait tuer les chats, il a seulement évoqué le fait qu’un jour il faudra se résoudre à piéger les chats errants pour les remettre à des refuges et éventuellement de les stériliser.

Mais l’occasion était trop bonne et les agitateurs se sont rués. Ce qui prouve encore une fois que ces gens ne défendent pas la nature ni la bio diversité. Leur but est politique au sens fort du terme : nous imposer un changement complet de société, interdire la chasse, la pêche, l’élevage, ce qu’ils appellent l’exploitation animale, ce qui comprend les sports équestres, les cirques… En Angleterre des activistes ont cherché à voler son chien d’accompagnement à un aveugle dans une rue !

Nous devons dire non, fermement non au projet de société qu’ils cherchent à nus imposer par la violence !

Encore une fois nous renouvelons notre soutien total au président Schraen !

 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Les extrémistes veulent perturber une battue aux renards.

Une battue aux renards est prévue aujourd’hui dans un village du Lot et Garonne et …