Accueil / Actualité Chasse / Politique / Anti chasse / Un millier de manifestants contre l’ASPAS à Crest. Une réussite !

Un millier de manifestants contre l’ASPAS à Crest. Une réussite !

Belle réussite de la manifestation du 21 août à Crest devant les locaux de l’ASPAS.

Toutes les tendances des syndicats agricoles étaient présentes ainsi que la chambre d’agriculture, la fédération des chasseurs et  la FDO 26 qui se sont dépensés sans compter pour préparer cette journée.
Le maire de Crest est intervenu et a apporté son soutien aux manifestants, ainsi que d’autres élus en écharpe qui étaient présents dans le défilé. Il faut citer parmi les organisateurs, l’association des bergers et éleveurs du Vercors, l’ACCA de Léoncel et l ‘association Iloupdev à l’initiative de cette unité.

Éleveurs, agriculteurs, chasseurs dénoncent une mainmise sur le foncier rural par l’association naturaliste ASPAS qui a acheté par le biais de dons un territoire dans la Drôme afin de le « ré-ensauvager ». Agriculteurs et chasseurs ont manifesté toute la matinée à Crest où est basée l’association à l’appel d’ILOUPDEV un collectif d’associations et de particuliers opposés à cette « mises sous cloche » de la nature.

La solidarité et l’élan démontrés lors de se rassemblement sont un bon signe, il faut maintenant continuer et démontrer l’inanité des idées de ces groupuscules de zozos animalistes.

Le ré-ensauvagement pointé du doigt.

Il s’agissait de protester contre « le ré-ensauvagement des zones rurales ». La cristallisation de ce ras-le-bol provient de la privatisation par l’association ASPAS de vastes espaces naturels. En effet, cette association propriétaire de « réserves de vie sauvage » interdit toute activité humaine sur ces secteurs.

Cette fermeture des espaces choque les éleveurs des zones de montagne. Bergers du Vercors et fédération ovine dénoncent une mainmise sur le foncier rural. Au delà de l’ASPAS, c’est un ras-le-bol général qu’expriment les éleveurs soutenus par la fédération des chasseurs, la FDSEA et la coordination rurale. « Le pastoralisme, c’est nous. On n’a pas attendu les escroc-logistes pour préserver la nature » exprime ainsi Alain Baudoin le président des éleveurs et bergers du Vercors à France Bleu.

La réaction de l’ASPAS.

Comme a son habitude, l’ASPAS, par la voix de Madline Rubin, donne dans la grandiloquence, l’outrance et le ridicule pour parler de cette manifestation. Elle la décrit comme de « de la provocation et de l’intimidation ». La contradiction et la liberté d’expression ne sont pas appréciées à l’ASPAS. Quel sens de la démocratie ! Pas de liberté pour les ennemis de l’ASPAS !

Peu avant l’évènement, interviewée par Charlie Hebdo, elle prévoyait (espérait ?) « des débordements, des violences »  ;  « on peut craindre le saccage de nos locaux, des menaces etc. – Les chasseurs en France sont environ un million de pratiquants alors à l’échelle d’un département ce n’est pas énorme. Par contre ce sont les plus bruyants et surtout les plus armés ! »

Et bien, nous sommes désolés de ne pas avoir répondu à vos attentes chère Madline, les manifestants du 21 août se sont montrés tels qu’ils sont au quotidien dans l’exercice de leur profession ou de leurs loisirs, c’est à dire respectueux de la loi. Vous aviez sans doute espéré pouvoir jouer les martyres de « la cause », pouvoir parader en Sainte Blandine injustement dévorée par les lions, c’est raté ! Nous n’incendions pas les locaux, nous ne sabotons pas les miradors, nous n’insultons pas, ni ne menaçons de mort les gens qui ne pensent pas comme nous. Nous vous laissons ces comportements anti-démocratiques et totalitaires. Car votre vision du monde et la manière dont vous voulez l’imposer sont fondamentalement totalitaires et le combat que nous entendons mener contre vous va au-delà de la simple opposition chasseurs-non chasseurs ou éleveurs contre anti élevage ; c’est un combat de civilisation et nous sommes déterminés à défendre notre civilisation contre les nouveaux barbares que vous êtes.

 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

A quoi joue l’OFB ?

Comme si la chasse n’avait pas assez d’adversaires, voici que l’OFB, se lance dans des …