Mais qui paie les dégâts causés aux cultures ?

Mais qui paie ces dégâts causés aux cultures ?

Les chasseurs ! Non seulement pour chasser, ils paient une taxe au travers de la validation de leur permis, mais en plus, ils s’acquittent de taxes supplémentaires pour alimenter le compte d’indemnisation des dégâts de grands gibiers géré par leur Fédération Départementale.Mais qui paie les dégâts causés aux cultures ?

L’origine remonte à la loi de finance du 27 décembre 1968. Avant cette loi, tous propriétaires de terrain bénéficiaient du « droit d’affût ».

Ce droit leur permettait de détruire tous grands gibiers pénétrant sur leurs parcelles et ainsi, limiter les dégâts occasionnés aux récoltes.

Les populations de grand gibier dans les années 70 était à un niveau tellement faible que les chasseurs se sont alors portés garants de leur développement, tout en assumant leur gestion.

 Maintenir l’équilibre agro-sylvo-cynégétique (la finalité étant que la présence de la grande faune sauvage chassable ne nuise pas aux activités économiques agricoles et sylvicoles) figure depuis, parmi les missions d’intérêt général des Associations Communales de Chasse Agréées (ACCA).

D’ailleurs certaines commune offre des invitations de chasse gratuite pour enrayer la prolifération des sangliers.

Jounaliste Julien Barraquand

Sur Vidéos-de-chasse.fr nous allons vous faire partager l'actualité de la chasse, les coups de cœur, les astuces, les nouveautés et de grandes émotions. À travers Vidéos-de-chasse.fr vous pourrez retrouvez le photos, les vidéos, l'actualités de la chasse en France.100% Chasse !

À Voir Aussi :

Un terrain de foot retourné par les sangliers

À Beaux en Haute-Loire, une compagnie de sangliers ont visités le terrain de foot communale. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils