Accueil / Actualité Chasse / Plus de 100 000 € de dégâts pour une ACCA.

Plus de 100 000 € de dégâts pour une ACCA.

Dans le Tarn-et-Garonne, l’ACCA les Barthes est à plus de 100 000 € de dégâts liés à la surpopulation de sangliers et de chevreuils sur leur territoire. Une somme considérable que les chasseurs seront amenés à indemniser.

Sur ce territoire, chevreuils et sangliers posent problème.

Le président de l’ACCA des Barthes Patrick Le Penven réagit positivement à l’arrêté préfectoral paru le 6 novembre. En effet il explique que « certaines espèces animales sont susceptibles d’occasionner des dégâts très importants dans les campagnes ». Ces dégâts ont coûtés 80 millions d’euros au niveau national, c’est pourquoi « nous ne pouvons qu’accueillir favorablement cette mesure dérogatoire ».

Face au rôle d’intérêt général et de régulateur, les chasseurs de l’ACCA les Barthes se savent déjà considérés comme tel. « Lors de la campagne 2019 – 2020 dans le département de Tarn-et-Garonne, le bilan est de 186 cerfs pour 220 attributions et de 6 449 chevreuils prélevés pour 6 616 attributions. Quant aux sangliers 3 935 ont été prélevés sur l’année 2019. Malgré cette régulation le bilan des dégâts est impressionnant. » explique Patrick Le Penven. Avant de poursuivre « 222 dossiers pour les sangliers, 39 dossiers pour les chevreuils qui représentent respectivement 100 139 euros et 76 581 euros de dégâts pris en charge par la fédération des chasseurs du Tarn-et-Garonne. ».

Novembre et décembre, une période cruciale pour la régulation

Pour réguler au mieux et ainsi tenter de freiner les dégâts agricoles causés par certaines espèces, le président de l’ACCA explique que novembre et décembre correspondent « à la période la plus propice aux battues et à la chasse à l’affut » en expliquant qu’en « 2019  durant ces deux mois 1 458 sangliers, 2 142 chevreuils et 76 cerfs ont été prélevés. ».

Face à la requête de l’État, cette ACCA n’hésitera pas à chasser afin de limiter les dégâts sur leur territoire. « La chasse des espèces de grand gibier (sanglier, chevreuil, cerf et daim) est autorisée en battue les mercredis, samedis et dimanches et à l’affut tous les jours avec l’autorisation écrite du détenteur du droit de chasse », avec toutes ces possibilités, les chasseurs tenteront de tout mettre en œuvre afin de répondre aux attentes des instances cynégétiques, politiques et agricoles.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Une tonne incendiée près de Blanquefort !

Cela se passe près de Blanquefort dans le Sud-Ouest. Un chasseur à la tonne a …