Accueil / Actualité Chasse / Petit gibier sédentaire, axe principal de la FDC des Deux-Sèvres

Petit gibier sédentaire, axe principal de la FDC des Deux-Sèvres

Le petit gibier passionne mais sa gestion est difficile et ses populations s’amenuisent petit à petit. Cette diminution des populations de faisans, perdrix, lapins incite bien des chasseurs à raccrocher les fusils.

Une fédération soucieuse de ses adhérents

La gestion du petit gibier et de ses habitats est un enjeu important pour la chasse de demain. Ce mode de chasse passionnant, suscite l’intérêt de plus en plus de jeunes. Accompagné de son chien d’arrêt, la chasse du petit gibier est un moment inoubliable. La fédération départementale des chasseurs des Deux-Sèvres à bien compris les enjeux concernant ce volet et souhaite accompagner techniquement voir financièrement les ACCA pour leurs actions menées sur le terrain.

Une année donnant priorité au petit gibier

Cette année la politique fédérale choisie fera sans aucun doute l’unanimité. Comme nous l’avons expliqué la chasse du petit gibier devient un axe primordial d’un point de vue départemental, mais aussi d’un point de vue national comme l’avait annoncé Willy Schraen. Sandra Baron, directrice de la fédération de chasse des Deux-Sèvres souligne dans le Courrier de l’Ouest « Nous répondrons aux projets en accompagnant techniquement, voire financièrement les ACCA dans leurs actions de terrain ». Une réaction qui fait plaisir, faisant remonter les souvenirs de nos parents parcourant des plaines où le petit gibier était abondant.

L’avenir de la chasse est lié à celui du petit gibier. De nombreuses fédérations tentent aujourd’hui de redynamiser ce secteur.

 

 

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Willy Schraen aux grandes gueules de RMC

Cette émission maintenant connue de tous aime les sujets polémiques et sensibles. Elle recevait le …