Accueil / Actualité Chasse / Pas de chasse le mercredi et le dimanche. L’ASPAS au pouvoir à Lyon !

Pas de chasse le mercredi et le dimanche. L’ASPAS au pouvoir à Lyon !

A peine (très mal) élus dans plusieurs villes importantes de France grâce à une forte abstention, les maires écolos font beaucoup parler d’eux. Tout le monde ou presque s’accorde à dire qu’ils sont extrémistes, dogmatiques et souvent ridicules.

On aurait pu s’attendre à ce que, conscients de la faible adhésion à leur projet compte tenu du taux historique d’abstention, ils décident de gouverner leurs villes avec modération, et bien que nenni ! Ils donnent dans l’outrance et leurs premières décisions et déclarations font réagir jusque dans leurs rangs ( voir notre article qui relate la réaction d’Isabelle Saporta dans les Grandes gueules de RMC).

Écriture inclusive (ce charabia pour bobo citadin lecteur des Inrock et de Libé), refus du passage de la Patrouille de France au dessus de la ville de Lyon à l’occasion de la fête nationale (la Nation c’est dépassé), « dégenrer » les cours d’écoles (le goudron est machiste…), refus d’accueillir le départ du Tour de France à Rennes mais y autoriser des rassemblements de cyclistes nus (ce qui est interdit par l’article 222-32 du code pénal), considérer que le Tour de France (encore lui) est « machiste et polluant« , annonce de la fin de la tradition du sapin de noël de la mairie à Bordeaux, « c’est un arbre mort« …

La liste n’est pas exhaustive et va s’alourdir car ils osent tout (c’est même à çà qu’on les reconnait…).

Plus de chasse les mercredis et dimanches.

La dernière en date nous vient de la Métropole de Lyon où ils ont aussi été élus (merci les abstentionnistes !). Pierre Athanaze, un des nombreux vice-présidents (qui viennent de s’octroyer une augmentation de 1000 euros mensuels, merci les contribuables !) a récemment déclaré qu’il souhaitait que l’on ne chasse plus les mercredis et dimanches sur le territoire de la Métropole. Evidemment, un des nombreux groupuscules d’opposants à la chasse se réjouit de cette déclaration. Nous ne devrions pas être surpris puisque ce monsieur, élu sur la liste EELV, est aussi président de l’ASPAS, membre de la LPO, de France nature environnement et d’autres associations du même genre. Il est à noter qu’il a longtemps été administrateur de l’ONCFS… La théorie gramciste de l’entrisme lui semble bien connue.

« La France est le seul pays d’Europe où les chasseurs peuvent chasser tous les jours. »

Dans un monde idéal, il serait souhaitable que les élus sachent lire et apprennent où se trouve l’information indispensable au bon exercice de leurs mandats. Il semble que ce ne soit pas le cas de ce monsieur Athanaze.

Cher vice-président grassement payé par mes impôts vous devriez savoir que :

  • on ne chasse ni les mardis ni les vendredis sur territoire du département et de la Métropole, à l’exception des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts et des sangliers pour permettre de protéger les cultures, ce qui devrait vous ravir puisque vous êtes un fervent partisan des circuits courts…
  • que les pouvoirs des maires et présidents de métropoles sont limités en matière de chasse. Il suffit de se référer aux fiches techniques de notre regretté ONCFS dont voici quelques extraits : « Au niveau local, la règlementation de la chasse demeure l’apanage du préfet. » « Dans un arrêt du 17 mai 2005, la Cour (administrative de Bordeaux) a annulé un arrêté municipal qui interdisait tout acte de chasse dans une zone susceptible d’être fréquentée par des promeneurs. La Cour a motivé sa décision par le fait que ladite zone était d’une part très peu urbanisée, et d’autre part qu’aucun incident du fait d’une action de chasse n’était invoqué, quand bien même le maire faisait mention « d’un climat très conflictuel entre les chasseurs et les plaignants » sans que ces faits soient avérés. »

 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Bonne nouvelle, la LPO a perdu au tribunal administratif de Grenoble !

La LPO a encore une fois intenté un recours auprès d’un tribunal administratif contre la …