Accueil / Actualité Chasse / Les chasseurs agathois au service de la biodiversité

Les chasseurs agathois au service de la biodiversité

La gestion des espaces naturels est aujourd’hui une nécessité. Entre Agde et Vias, un important programme de travaux de gestion des milieux naturels et de la faune a vu le jour à la fin du mois d’août. Les berges des Verdisses se verront rénovées et retrouveront leur aspect originel.

Aménagement et gestion des berges

Les Verdisses sont une vaste plaine marécageuse qui se situe entre Agde et Vias. Cette zone humide, regorgeant d’une biodiversité incroyable subit chaque année des dégradations, principalement en période touristique. Entre les cabanes sauvages, les installations récurrentes des gens du voyages, les pollutions diverses, on ne peut pas dire que cet espace naturel riche de biodiversité soit mis en valeur.

Pourtant dans le département de l’Hérault ce territoire entre dans le cadre d’un PAEN, soit un « périmètre de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels périurbains ». Grâce à ce cadre réglementaire, le département va réinvestir le territoire en y favorisant une agriculture respectueuse, en symbiose avec les milieux littoraux, tout en assurant un accès encadré au public.

Depuis la fin du mois d’août, les Verdisses font à ce titre l’objet d’un important programme de travaux. Restauration, entretien de la végétation et des berges de six ruisseaux ont actuellement lieu : le grand Rudel, la Salamanque, le Montmorency, le Murier, le Bout du pont et le Contre canal.

Régulation des espèces invasives

Les équipes de la Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), sous la responsabilité de l’Agglomération depuis le 1er janvier 2018, vont intervenir sur 16 kilomètres de berges. En effet en partenariat avec les chasseurs, riches de leur savoir-faire et compétences un programme portant sur la gestion d’espèces invasives notamment les populations de ragondins aura lieu.

En effet, il serait vain de lancer un programme coûteux de restauration des berges que les ragondins détruiraient en quelques mois. Encore une fois la nature ne s’auto-régule pas dans un milieu aussi anthropisé.
Ce partenariat avec les chasseurs agathois est une véritable aubaine pour cet espace naturel subissant les attaques incessantes des ragondins. Leurs actions seront bénéfiques pour le milieu mais aussi pour l’aspect sanitaire qui accompagne cet animal.

L’investissement bénévole des chasseurs pour la nature et ce qui la compose se prouve chaque jour. Encore bravo pour cet investissement aux chasseurs agathois.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Drôme, une sexagénaire gravement blessée par un sanglier

A Châteauneuf-de-Galaure, vers 10h du matin, un sanglier a attaqué et blessé gravement une sexagénaire. …