Accueil / Actualité Chasse / Le RIP, showbiz, business et hypocrisie.

Le RIP, showbiz, business et hypocrisie.

Y aurait-il un coup de mou chez les partisans du RIP ? Il faut dire que les casseroles et véritables intentions des initiateurs de ce projet commencent à faire surface.

La participation du clown Hugo Clément à une émission télévisée dans laquelle des tigres en cage font le décor a fait réagir de nombreux français qui se demandent si l’ego et l’envie de briller ne l’emportent pas sur les convictions chez ce personnage. La réponse est évidente !

Marc Simoncini, un des trois affairistes soutien du RIP, avoue dans un tweet qu’arriver à convaincre 4,7 millions de français ne sera pas un problème puisque « le viral sur les réseaux c’est notre métier »… Cette phrase est assez révélatrice du sens de la démocratie de ces gens là et du mépris que ce richissime homme d’affaire a pour les français qui n’ont pas sa fortune. « Nous allons dire à ces gueux comment penser et comment voter » !

Le sens des affaires de Xavier Niel n’est plus à démontrer ; il a depuis longtemps investi dans toutes sortes d’affaires qui lui semblent juteuses même si elles se sont avérées être parfois moralement et juridiquement condamnables. Très au fait des dernières tendances financièrement rentableS, il a, en 2019, avec Jeff Bezos et Richard Branson, participé au financement de Motif Ingredients, une foodtech qui a pour objectif de créer des aliments végétaux alternatifs à la viande, au lait et aux oeufs. Ce n’est donc pas un hasard si on le retrouve initiateur du RIP qui s’attaque à l’élevage. Evidemment, le fait d’avoir racheté Paris Turf en fait un acteur important du monde des courses hippiques qui sont dans le collimateur des anti-spécistes mais l’argent n’a pas d’odeur et monsieur Niel n’a de convictions que celles qui améliorent son portefeuille.

Autre soutien du RIP, le député Eric Diard trouve inadmissible que certains français lui adressent des remontrances pour avoir signé en faveur de ce projet. N’est-ce pas le même Eric Diard qui écrivait à propos de Willy Schraen « s’il vient à l’assemblée, je vais le faire courir le gros lard. » Quels propos indignes pour un représentant de la Nation !

Chez d’autres défenseurs de la « cause animale » on trouve scandaleux que les parlementaires signataires de ce RIP soient nommés et que leur parti politique soit cité. « Les chasseurs prennent la démocratie en otage », on a pas peur de la grandiloquence et on aime dramatiser chez ces gens là. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui attribuent des notes aux politiques français en fonction de leur attitude vis-à-vis des ce qu’ils appellent la « cause animale ». Bien entendu, il ne s’agit pas dans ce cas là de pression, de chantage ou d’intimidation puisque c’est pour la bonne cause.

Il ne manque plus que Nagui pour que le tableau soit complet.

Pauvres animaux pris en otage par des gens de cet acabit !

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Le brame du cerf dans la forêt de Chambaran

Tout amoureux de la nature le sait, de septembre à octobre les forêts frémissent, les …