Accueil / Actualité Chasse / Le président de la FNC reçu par la ministre.

Le président de la FNC reçu par la ministre.

Vendredi dernier Willy Schraen était reçu par Barbara Pompili pour parler chasse et biodiversité. Quoi de plus normal puisque, depuis 2013, la FNC bénéficie de l’habilitation du ministère de la Transition écologique et solidaire pour prendre part au débat sur l’environnement se déroulant dans le cadre des instances consultatives nationales ayant vocation à examiner les politiques d’environnement et de développement durable, comme par exemple le Conseil National de la Transition Écologique (CNTE).

La FNC est un acteur institutionnel.

Lors de ce premier rendez-vous suite au remaniement ministériel, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique (numéro trois du gouvernement) a parlé avec le président des chasseurs des enjeux de la chasse et de la protection de la biodiversité. Une rencontre marquée par un tweet de la ministre, valorisant ainsi la position d’acteur de l’environnement des chasseurs de France.

Faut-il rappeler que :

  • la fédération nationale des chasseurs (FNC)
  • les 13 fédérations régionales des chasseurs (FRC)
  • les 94 fédérations départementales des chasseurs (FDC)

ont une mission de service public en matière de gestion de la faune sauvage et de ses habitats.

Faut-il rappeler que son expérience dans le domaine de la protection de la nature, ses connaissances en la matière (techniques, juridiques, scientifiques…) et son savoir-faire lui valent en mars 2011 d’être agréée au niveau national au titre d’association de protection de l’environnement par arrêté du Ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement.

Faut-il rappeler que la FNC grâce à son maillage territorial

  • mène des actions de surveillance pour la préservation de la faune sauvage.
  • coordonne les actions de lutte contre les risques sanitaires au plan national depuis que la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014 (Loi n° 2014-1170 du 13 octobre 2014) a reconnu aux chasseurs un rôle dans la surveillance, la prévention et la lutte contre les dangers sanitaires menaçant les animaux sauvages, le cheptel domestique et l’homme, les fédérations départementales des chasseurs ont des missions « sanitaires ». Elles surveillent ces dangers sanitaires et participent à la prévention de leur diffusion.

Faut-il rappeler que le monde de la chasse contribue (humainement et économiquement) à de nombreux projets scientifiques, allant de l’aménagement des territoires, au suivi et à la gestion d’espèces et à la veille sanitaire ? Le monde cynégétique, c’est une encyclopédie de données techniques et scientifiques concernant l’environnement et la biodiversité qu’il serait anormal de ne pas consulter.

Tweet de la Ministre de la transition écologique

Mais le lobby animaliste s’indigne !

Cette rencontre n’est pas passée inaperçue. Les associations animalistes se sont indignées suite au tweet de la ministre avec le langage fleuri qu’on leur connait.

Il faut rappeler que ces associations ont été reçues par cette même ministre quelques jours auparavant. Le monde de la chasse s’est-il indigné lors de ces rencontres ? Pourtant, il y aurait de quoi, compte tenu de l’intolérance dont ils font preuve et des incitations à la haine dont ils se rendent coupables.

Ces activistes parlent souvent du « lobby de la chasse » mais ne sont-ils pas un lobby eux-même ? Mauvaise foi quand tu nous tiens…

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Rave party pour les zamis des zanimaux

Le 8 août dernier 10 000 personnes ont envahi un terrain agricole privé pour y …