Accueil / Actualité Chasse / Le conseil d’État rejette le recours de One Voice contre les chasses traditionnelles !

Le conseil d’État rejette le recours de One Voice contre les chasses traditionnelles !

Ces dernières semaines ont été marquées par trois décisions défavorables aux chasseurs : les quotas zéros pour la capture à la glu, l’interdiction de la chasse de la tourterelle des bois et tout récemment le rejet du recours contre les quotas zéro pour la glu. Nos opposants, à l’origine de ces décisions, se sentaient le vent en poupe et affichaient une grande confiance à propos d’un recours qu’ils avaient déposé devant le conseil d’État demandant l’interdiction de certaines chasses traditionnelles. Et bien, une fois n’est pas coutume, nous avons de quoi nous réjouir, la plus haute juridiction administrative française vient de rejeter leur demande ! One Voice est débouté !

Le conseil d’État n’interdit pas certaines chasses traditionnelles

One Voice association de « protection de la nature » (parait-il), demandait la suspension urgente de six arrêtés autorisant les chasses traditionnelles comme la capture d’alouettes des champs, mais aussi des vanneaux huppés, pluviers et grives.

Dans Rue89 Bordeaux, One Voici a fait valoir, samedi, la baisse de 34 % des effectifs de populations de l’alouette des champs en vingt ans. Cette association qui semble plus aimer les animaux que les humains dénonçait les techniques de chasse et de capture de ces oiseaux, par le biais de filets appelés « pantes » ou de cages, dite « matoles ».

Ces chasses traditionnelles concernent un effectif réduit de passionnés, œuvrant sur leur terroir, pour la tradition et l’amour de leur mode de chasse. Quatre de ces six arrêtés concernent la chasse de l’alouette des champs. Cette chasse est principalement pratiquées en Gironde, dans les Landes, le Lot-et-Garonne ainsi que les Pyrénées-Atlantiques. Chasse parfaitement légale et reconnue, la capture des oiseaux pourra donc débuter le premier octobre prochain.

One Voice dépose plainte

Sans même attendre la décision du conseil d’État, One Voice décide de déposer plainte auprès de la Cour de Justice Européenne afin de faire interdire toutes chasses traditionnelles en France.
La ruralité, riche de son identité et de ses traditions subit le parisianisme des associations de protection environnementale, cherchant à imposer leur vision du monde. Que fera la cour de justice européenne ? Au vu de ses récentes décisions en la matière, il y a lieu de s’inquiéter. Quand nos politiques français comprendront-ils qu’une cour européenne ne devrait pas avoir à se prononcer sur des sujets aussi locaux et ancrés dans nos terroirs ? Est-ce vraiment l’Europe que nous voulons ? Cette Europe technocratique de Bruxelles a bon dos et permet à nos politiques de se défausser de certaines décisions désagréables et impopulaires. Lors du début de la crise liée au COVID, nous avons entendu les plus hautes autorités de l’État (président en tête) nous parler de reconquête de notre souveraineté alimentaire et industrielle ; pourquoi ne pas parler de reconquête de notre souveraineté politique ?

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Couvre-feu à 18h, les chasseurs demandent une dérogation

Ce n’est pas passé inaperçu, du fait de la situation sanitaire que nous vivons, depuis …