Accueil / Actualité Chasse / L’ASPAS attaque les arrêtés de régulation du grand gibier.

L’ASPAS attaque les arrêtés de régulation du grand gibier.

Ils l’avaient annoncé sur leur site internet, ils l’ont fait. L’ASPAS, cette officine aux financements opaques, a décidé d’attaquer au tribunal administratif les arrêtés préfectoraux pris ces jours derniers pour autoriser la régulation du grand gibier en vue de limiter les dégâts agricoles et sylvicoles. Ce faisant, ils s’opposent à une directive ministérielle et prouvent encore une fois le mépris dans lequel ils tiennent le monde paysan. Ils encombrent aussi nos juridictions déjà surchargées avec des affaires qui ne visent qu’à justifier leur existence aux yeux de leurs généreux donateurs.

Ils commencent par la Mayenne mais annoncent vouloir attaquer une vingtaine de ces arrêtés au motif qu’ils auraient « été pris sous la pression ».

Heureusement pour l’ASPAS, le ridicule ne tue pas, car s’imaginer qu’un préfet de la République ou qu’un gouvernement puisse céder à la pression des chasseurs est grotesque. Les chasseurs le savent bien, eux qui ont pris de plein fouet, l’interdiction de la capture à la glu, l’arrêt de la chasse de la tourterelle des bois, la disparition de l’ONCFS au profit de l’OFB dans lequel ils ne représentent plus que 10% du conseil d’administration, la nomination d’une militante verte dogmatique à notre ministère de tutelle etc, etc… Ce gouvernement ne nous fait pas de cadeau mais selon l’ASPAS il subit une telle pression qu’il aurait cédé…

Si cette officine était un peu plus en lien avec la nature et le monde rural, elle saurait ce que sont les dégâts infligés par la grande faune aux cultures et aux forêts. S’ils n’étaient pas obnubilés par la seule reconnaissance médiatique, ils prendraient le temps de se documenter au lieu de répéter en boucle les mêmes mensonges. S’ils n’étaient pas qu’un refuge à ego surdimensionnés, ils iraient écouter les agriculteurs ; les vrais, pas ceux qui donnent dans la permaculture, pas ceux qui cultivent 3 tomates cerises sur les toits de Vincennes ; ceux qui nourrissent la France ! Si, comme la LPO, leur seule action ne se limitait pas à du harcèlement judiciaire pour justifier leur pauvre existence, ils pourraient prendre le temps de se poser les bonnes questions. Nous nous les posons à leur place. Quels est leur véritable objectif ? Quels intérêts servent-ils ?

Que l’agrément environnement ait été accordé à cette association est un scandale. Il serait temps que le laxisme et la démagogie cessent et que nos autorités fassent le bilan de l’action de ces associations et en tirent des conséquences. Il serait aussi temps que le monde de la chasse prenne en compte la nocivité de cette propagande… et en tire les conséquences…

Nous mettons en lien ci-dessous un aperçu des méthodes de gouvernance internes à l’ASPAS. Il s’agit d’un « coup de gueule » émis il y a quelques années (2015) par quelqu’un de l’intérieur. Il est édifiant.

https://www.pyrenees-pireneus.com/Environnement-Pyrenees/Ecologistes-Ecologie/ASPAS/2015-03-15-Rififi-a-ASPAS.php

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Une palombière tenue par des femmes de trois générations !

Nous sommes à Captieux en Gironde, terre de traditions. La palombière est une de celles-ci …