Accueil / Actualité Chasse / La technologie au service de la biodiversité
La FDC25 s'engage dans le sauvetage de faons

La technologie au service de la biodiversité

Nous avions abordé dans un précédent article, l’impact de la fauche sur le gibier. Chaque année, de nombreux faons meurent sous les lames des faucheuses. Pour tenter de lutter contre cette hécatombe, la fédération de chasse du Doubs a fait appel à une association qui utilise des drones.

C’est un auquel les agriculteurs sont confrontés chaque année. Entre le 15 mai et le 15 juin, la femelle du chevreuil met bat. Les faons naissent au milieu des prairies et restent à l’abri des prédateurs, cachés dans les hautes herbes. Cette période correspond également à la fauche du côté des agriculteurs. Afin de lutter contre la mort de ces animaux, la fédération de chasse du Doubs a fait appel à l’association « Sauvons les faons » , basée dans l’Ain comme nous l’apprend l’Est Républicain. Cette structure, avec l’aide de drones, balaie les parcelles agricoles avant la coupe de l’herbe.

Le 25 mai, les bénévoles de « Sauvons les faons », se sont rendus dans le secteur d’Osse. Grâce au matériel, des prairies ont été balayées par des petits drones équipés de caméra thermique, permettant ainsi, de voir les animaux dans la végétation par la source de chaleur émise. La méthode a été approuvée durant la fin de matinée. Dans le secteur de Magny-Châtelard, un faon a pu être sauvé. Les bénévoles ont pu s’approcher doucement de lui et ainsi le faire partir en lisière de forêt.

En espérant que la méthode se généralise au sein du monde agricole.

Ci-dessous le reportage concernant l’action menée.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

La grive, une migratrice discrète.

« Dans la vigne escarpée où maint pommier sauvage Crispe sur l’horizon ses bras tors et …