Accueil / Actualité Chasse / LA CHASSE SOUS MARINE, UNE AUTRE CHASSE.

LA CHASSE SOUS MARINE, UNE AUTRE CHASSE.

Aujourd’hui, Vidéos de Chasse vous emmène sous l’eau ! Trop souvent nous réduisons la chasse à ce qui se pratique sur terre et nous oublions une autre chasse et d’autres chasseurs qui sont tout aussi passionnés que nous : les chasseurs sous-marins. Voici un belle introduction à cette chasse qui est aussi un sport exigeant et physique. Il est rédigé par un passionné, un connaisseur, Stéphane Bua qui pratique depuis son plus jeune âge, initie de nombreux débutants et a participé à des compétitions. L’article se termine par une belle vidéo qui donne envie de s’initier !  Il faut savoir qu’ils sont soumis aux mêmes attaques que nous, les anti-chasse sont aussi virulents contre eux que contre nous. Le chasseur sous-marin a l’avantage de pratiquer dans l’eau, ce qui limite les actions des anti…

La chasse sous-marine appelée aussi pêche sous-marine est un loisir sportif qui demande un minimum de bonne condition physique, de technique et de connaissance de la faune marine ; elle se pratique uniquement en apnée sans bouteilles (aide respiratoire) et sans aide d’engin de propulsion motorisé.

Elle requiert un certain équipement, une combinaison faite à base de néoprène afin de conserver une bonne température du corps et aussi de nous protéger des blessures que peuvent occasionner les rochers, il en existe de différentes épaisseurs en fonction de la période et de la température de l’eau, ces combinaisons existent aussi en différents revêtements extérieurs et intérieurs et modèle ; à cela il faut rajouter,  des gants, des chaussons,  un masque, un tuba, des palmes une ceinture avec des lests en fonction de certains paramètres  sur lesquels nous reviendrons plus tard, un couteau,  un fusil de chasse sous-marine, et surtout une bouée de signalisation sur laquelle on y attache son accroche poisson qui est aussi un élément indispensable.

La chasse sous-marine se pratique dans tous les mers et océans, au bord comme au large, (toujours accompagné d’un binôme pour la sécurité), aucun permis n’est nécessaire en France et différentes techniques sont pratiquées dans cette discipline. En voici quelques unes :

  • L’agachon cette technique consiste à se poser au fond dans différentes profondeurs en se dissimulant au mieux dans le relief afin d’attiser la curiosité du poisson afin qu’il s’approche à bonne distance et d’en effectuer sa capture.
  • La chasse à trous, qui consiste à chercher le poisson dans les trous, entre et sous les roches afin de prélever le poisson qui s’y réfugie.

  • A l’indienne, en bordure ou au fond, cela consiste à évoluer très lentement entre les roches en se faufilant, se glissant, marquer de très petit temps d’arrêt comme si vous étiez un poisson prédateur.

  • A la coulée, descendre en observant le fond bien avant son arrivée et glisser sur le poisson repéré. C’est une méthode surtout utilisée dans l’eau claire, au large sur des zones spécifiques qui réunit des poissons pélagiques, type liche, sériole, carangue et autres espèces.

La chasse sous-marine se vit et se pratique comme une passion pour un grand nombre. Elle est la pratique de pêche la plus écologique à ce jour, elle permet d’être sélectif sur la taille et la quantité de nos captures, il existe des mailles de tailles et poids minimums sur beaucoup de poissons mais un chasseur confirmé sera toujours au-delà de ces mailles.

La chasse sous-marine est semblable à la chasse terrestre dans le besoin des connaissances des gibiers que l’on va vouloir capturer, mais avec la difficulté d’être dans l’élément liquide sans air, sans chien et sans aucune aide. Capturer du poisson n’est pas chose facile ! Beaucoup de personnes pensent qu’il suffit de se mettre à l’eau avec un fusil et de tirer sur les poissons, il n’en est rien.

Beaucoup d’autres paramètres encore se rajoutent à la difficulté de la pratique de la chasse sous-marine, d’où l’importance de bien maitriser les techniques, avoir une parfaite connaissance du milieu  avoir une bonne condition physique, et ne jamais pratiquer seul, La houle, le courant l’eau trouble etc… sont des éléments qui viennent compliquer sa pratique.

Mais c’est un sport aquatique merveilleux. Quand on se met à l’eau on change de monde, d’abord on se retrouve comme dans une forme d’apesanteur, c’est calme, on est coupé du monde terrestre pour quelques heures, ces ressentis s’accroissent lorsque nous entamons notre immersion pour rejoindre le fond, encore plus lorsque nous descendons sur des profondeurs importantes, car à partir d’une certaine profondeur la flottabilité devient nulle et la pression s’exerce sur notre corps et nous pousse vers le bas ; à ce moment-là il suffit de lâcher prise de se laisser aller, de  descendre sans efforts, comme une feuille morte qui tombe d’un arbre, on utilise les palmes comme gouvernail afin de s’orienter vers le point visé pour se poser. Cette sensation de tomber sans tomber est unique et apaisante, c’est aussi le plaisir de la chasse sous-marine, ce sont les ressentis, la découverte de nouveaux lieux ou spots, et d’établir une réelle relation avec la mer, elle est ancrée en nous et on lui voue la priorité.

La chasse sous-marine c’est aussi les copains, le partage la joie et la bonne humeur.

On partage toujours notre passion au travers de notre poisson autour d’une table, on fait plaisir à ceux qui n’ont pas la possibilité d’en manger, parce qu’ils n’ont personne qui pêche dans leur entourage ou qui n’ont plus la santé pour pratiquer.

D’ailleurs toutes les sorties de chasse sous-marine sont différentes, aucune n’est identique à l’autre, il y a toujours une surprise qui vient aiguiller la sortie, toutes les pêches ou captures sont uniques il est difficile d’en trouver une qui sorte du lot, ce n’est pas forcement la capture de votre plus gros poisson qui sera le meilleur souvenir. Toutes les chasses créent leurs souvenirs.

Partager c’est aussi accompagner les débutants, les initier, leur transmettre nos connaissances, notre passion et la faire grandir dans le respect des gestes.

La chasse sous-marine, comme la chasse terrestre quand elle est pratiquée avec les respects du geste,  est une passion magnifique liée à la nature, et quoi de plus beau que de communier avec la nature.

Je vous propose de visionner une vidéo de la capture d’un poisson, le Denti ,sur une action à l’agachon dans moins 28 mètre de profondeur. Regardez bien comment le chasseur épargne un premier poisson qu’il estime petit en attendant plus gros alors que ce poisson était déjà un beau spécimen. Il faut en plus bien prendre conscience que tout ceci se fait en apnée.

Voici le Denti de la capture sur la vidéo. C’est une belle prise de plus de 5 kg.

Si la découverte de cette discipline vous a plu et que vous souhaitez en savoir plus transmettez vos questions et nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Une battue géante aux sangliers en Dordogne.

Dimanche, pour des raisons de sécurité, la départementale 709 a été fermée sur 17 kilomètres …