Accueil / Actualité Chasse / La chasse française attaquée, une chasse de plus passe à la trappe.

La chasse française attaquée, une chasse de plus passe à la trappe.

Hier, c’était la capture traditionnelle à la glu, aujourd’hui, c’est la chasse de la tourterelle des bois, demain, ce sera quoi ? Depuis plusieurs mois, la chasse est attaquée de toute part par ses opposants habituels mais aussi par une certaine classe politique en majorité coupée du monde rural et avide d’épouser les dernières modes en matière d’évolution sociétale.

SOS chasses traditionnelles en détresse

Le chantage de Barbara Pompili à propos de la glu a fonctionné. Notre président Emmanuel Macron a jugé bon de redorer son image politique et environnementale en limitant la casse dans son gouvernement et en soutenant donc sa ministre de la transition écologique. Il ne fallait pas qu’un deuxième ministre de l’écologie claque la porte du gouvernement après Nicolas Hulot. Chasse parfaitement légale, à faible taux de prélèvements, la capture à la glu a été supprimée à une minorité de passionnés.

Tourterelle des bois, le coup de trop ?

Ces attaques arrivent jour après jour, c’est bien la première fois que le monde cynégétique doit faire face à cela. Soucieux d’évoluer, soucieux de s’améliorer, les chasseurs subissent néanmoins des attaques et peinent à se faire entendre.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le conseil d’Etat, saisi par la LPO et One Voice,  a interdit la chasse de la tourterelle des bois. La mise en place d’une chasse adaptative et scientifique n’a pas été reconnue et soutenue. Malgré tout les efforts scientifiques et techniques mis en place par la chasse française, les instances juridiques et politiques ne donnent aucune crédibilité aux travaux rendus et effectués. Le plus grave est qu’il aurait suffit que le ministère de la transition écologique réponde au conseil d’état pour que les arrêtés de l’année dernière soient reconduits. Barbara Pompili ne l’a pas fait, elle démontre encore une fois qu’elle n’a pas pris la mesure de son poste et se croit encore militante verte. Il est temps qu’elle soit rappelée à l’ordre ou qu’elle parte !

La chasse en France en danger

La Fédération Nationale de Chasseurs a communiqué sur ces attaques incessantes. Le RIP flotte dans l’air, avec ses 140 signataires parlementaires. Il est à noter qu’un certain nombre d’entres eux retirent leur signature. Opportunisme politique ou réelle prise de conscience de la perversité de ce texte et des ses motivations ?

Un autre danger vient d’une proposition de loi déposée par des députés du groupe EDS dont Cédric Villani, qui sera déposée le 8 octobre à l’assemblée nationale. Cette proposition de loi reprend à peu près toutes les mesures du RIP et y ajoute l’interdiction de la chasse aux chiens courants.

Les chasses traditionnelles sont une partie de l’âme de la France et de son histoire. Vouloir les détruire, c’est vouloir détruire notre passé et notre identité si riche des sa diversité. Des palombières du Sud-Ouest aux affuts alsaciens, de la glu provençale aux tonnes de la baie de Somme, la chasse est à l’image de la France, ce beau pays que traverse actuellement le Tour de France et que, comme par hasard, les maires écolos ne veulent pas dans leurs villes. Ils ne savent qu’interdire et détruire !

Chasseurs, soyez solidaires et défendons ensemble notre belle passion.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Nouvelles directives pour la chasse à partir du 28 novembre.

Après les annonces du président de la République la FNC nous annonce que nous pouvons …