Accueil / Actualité Chasse / Jackpot au tribunal pour les associations anti-chasse !

Jackpot au tribunal pour les associations anti-chasse !

Un fait divers récent vient une nouvelle fois de mettre en lumière les procédés des associations dites de protection de la nature.

Un braconnier condamné à Dax.

Un retraité qui arrondissait ses fins de mois en vendant des brochettes de passereaux qu’il braconnait depuis une dizaine d’années s’est vu condamner par le tribunal de Dax sur le plan pénal à 8 mois de prison avec sursis. Les trois acheteurs ont écopé d’amendes avec sursis.

Mais c’est sur le plan civil que la décision du tribunal est la plus lourde. Il faudra verser 100 000 euros aux parties civiles dont 80 000 par le braconnier. Celles-ci demandaient 1 300 000 euros !

Jackpot pour les associations qui s’approprient la nature !

Qui sont ces parties civiles ? Dans la liste on trouve France Nature Environnement (FNE), la SEPANSO, l’ASPAS et la FDC 40…

Comme le dit l’avocat du braconnier,

 » Il y a quelques années on avait dans un dossier comme celui là que la Fédération départementale des chasseurs. Aujourd’hui vous avez une liste de 5, 6, 7 associations qui se constituent partie civile. Et qui viennent solliciter des dommages et intérêts astronomiques« . 

A quel titre ces associations reçoivent-elles des dommages et intérêts ? Sont-elles propriétaires de la faune sauvage ?

Il me semble que la faune sauvage n’appartient à personne et qu’elle est « res nullius » en droit. Les associations en question n’en sont donc pas propriétaires et ne peuvent se prévaloir d’un dommage.

S’il s’agit de « préjudice écologique », c’est l’ensemble de la population qui est concernée, ces associations ne représentant pas le peuple français, il serait donc logique que les éventuels dommages soient versés à l’État.

Ces associations ne me semblent avoir aucun droit, n’être aucunement légitimes à se voir verser des dommages et intérêts qui ne servent qu’à alimenter leurs finances pour mieux nous attaquer ensuite.

Quand se penchera-t-on sur cette anomalie ?

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Une palombière tenue par des femmes de trois générations !

Nous sommes à Captieux en Gironde, terre de traditions. La palombière est une de celles-ci …