Accueil / Actualité Chasse / Interdiction des chiens courants ! Encore une proposition de loi contre la chasse !

Interdiction des chiens courants ! Encore une proposition de loi contre la chasse !

Encore une attaque contre la chasse, encore des interdictions !

Cette fois-ci il s’agit d’une proposition de loi initiée par les députés du groupe Écologie démocratie solidarité (EDS) Cédric VILLANI, Matthieu ORPHELIN, Frédérique TUFFNELL, Sébastien NADOT, Paula FORTEZA. Elle sera discutée le 8 octobre prochain à l’assemblée nationale.

Voici un extrait de l’exposé des motifs tels qu’ils sont rédigés en introduction du projet de loi. L’ensemble est à lire sur :

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b3293_proposition-loi

« L’article 4 interdit la chasse à courre et les pratiques de chasse équivalentes, ainsi que les chasses dites traditionnelles. Cet article interdit également des modes de chasse équivalents tels que le « trail hunt » ou « drag hunt » (chasse au leurre dans laquelle l’animal sauvage est remplacé par une trace odoriférante animale), la vénerie sous terre qui implique d’importantes souffrances pour l’animal (les blaireaux ou renards sont arrachés à leur terrier à l’aide de pinces et de chiens), ainsi que les chasses dites traditionnelles telles que la chasse à la glu, à la tendelle, à la matole, aux pantes, la chasse tenderie aux vanneaux, la chasse tenderie au brancher. Sont également interdits la délivrance et le renouvellement d’attestations de meute destinée à l’exercice de la chasse à courre, à cor et à cri, sous terre, ou à des pratiques analogues susceptibles d’exposer la vie d’un animal. »

Si ce projet de loi était adopté, ce serait la mort des chasses traditionnelles, de la vénerie mais aussi des chiens courants ! Non contents d’interdire la pratique de la vénerie, ces députés veulent aussi interdire l’usage des chiens courants! Voici des extraits du texte de leur projet de loi :

« Aucun équipage ne peut être constitué afin de se livrer à la chasse à courre, à cor et à cri ou sous terre, ni poursuivre par les mêmes moyens un leurre simulant la voie d’un animal. »

« À compter de la date mentionnée au premier alinéa du présent III, il n’est plus délivré ni renouvelé aucune attestation de meute destinée à l’exercice de la chasse à courre, à cor et à cri ou sous terre, ou à la poursuite par les mêmes moyens d’un leurre simulant la voie d’un animal. »

ATTENTION ! La formulation de leur texte est suffisamment floue pour que la vénerie ne soit pas la seule impactée ; en effet interdire la chasse à cor et à cris peut englober la chasse à tir utilisant des chiens courants. Ce flou est bien entendu volontaire. On présente un projet de loi destiné officiellement à interdire la vénerie mais on compte l’utiliser peu après pour s’attaquer aussi à la chasse à tir.

Ils veulent également interdire les chasses utilisant des leurres. En Angleterre on appelle cela des drag hunt ou trail hunt ; elles ont remplacé la vénerie du renard interdite sous Tony Blair. Ces chasses au leurre ont permis à la vénerie anglaise de survivre et de perpétuer un semblant de tradition et un mode de vie si important dans les campagnes anglaises.

Et bien avec nos ayatollahs verts du groupe EDS, nous n’aurions même pas ce droit. Pourquoi interdire cette pratique puisque aucun animal n’est chassé ? Leur but est clair, ce qui est visé ce n’est pas de limiter la souffrance animale mais de détruire un mode de vie, des traditions et une civilisation ancrée et enracinée. Comme le soulignent de plus en plus de commentateurs, nos militants et élus verts détestent en fait la France et les français. Ce qui les motive n’est pas la préservation de notre environnement mais la destruction de nos valeurs et de notre identité. Le bien-vivre, la convivialité, les rires, la joie leurs sont insupportables. Ils veulent un monde triste, sans âme, sans références, un monde fait d’interdits et de culpabilisation. Leur véritable ennemi c’est le genre humain coupable à leurs yeux de tous les maux. Il suffit pour s’en rendre compte d’écouter leurs déclarations dans lesquelles ils révèlent leur haine de « l’ancien monde » et un profond mépris des classes populaires. Ces bobos sont en fait de vrais « commissaires politiques » qui seront capables d’instaurer la dictature de la bien-pensance « pour notre plus grand bien »…

Le Tour de France, le sapin de Noël, la gastronomie, la chasse populaire, cet acquis de la révolution… tout y passe. Que nous proposent-ils à la place ? Des villes défigurées par une « végétalisation » lamentable et catastrophique comme à Paris ou à Lyon, des éoliennes qui tuent des milliers d’oiseaux, qui défigurent nos paysages et ne produisent rien ou presque, des loups qui massacrent les animaux élevés en plein air et contribuent à la disparition du pastoralisme.

Non merci, je ne veux pas de votre monde !

Il faut vraiment que tous les chasseurs et toutes les chasses fassent front contre cette loi. Contactez votre député, (son adresse mail est disponible sur le site de l’assemblée nationale) et dites lui votre opposition à ce texte, rappelez-lui que vous avez une carte d’électeur et que 1 030 000 chasseurs plus leurs familles cela fait beaucoup de bulletins de vote !

Notre slogan devrait être celui qui leur était si cher en 68 : INTERDIT D’INTERDIRE !

 

 

 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Un dimanche à la chasse, une opération de partage et de communication

Ce dimanche 18 octobre c’est l’opération  » Un dimanche à la chasse ». Cette opération nationale …