Accueil / Actualité Chasse / Des chasseurs agressés, un chien tué. « Il nous a volontairement foncé dessus ».

Des chasseurs agressés, un chien tué. « Il nous a volontairement foncé dessus ».

Samedi dernier, un incident extrêmement grave est survenu à Orvault. Des chasseurs ont été pris pour cible et ont eu la peur de leur vie. Une voiture a délibérément foncé sur eux et tué un de leurs chiens. Cet incident témoigne de la tension régnante ces derniers temps. Jusqu’à présent les dingues se contentaient de la destruction de matériel ou des dégrader certains locaux ; cette semaine ce sont des hommes qui ont été attaqués.

Une agression grave.

Samedi dernier, vers 7h45 Jean-Patrice Nicolas organisait une chasse aux sangliers sur une propriété familiale à Orvault. Des panneaux signalaient la battue, nous étions quatre chasseurs à remonter le chemin du Plessis-Buron, à la sortie du bourg d’Orvault vers Treillières, avec nos quatre chiens en laisse. On a entendu une voiture arriver en klaxonnant, témoigne-t-il, encore sous le choc. Nous avons tous déjà eu affaire à des automobilistes frustrés et agressifs klaxonnant sans relâche pour perturber la chasse ou les animaux. Cependant, ce qu’il s’est passé par la suite est beaucoup plus grave qu’un simple coup de klaxon.

La peur de sa vie.

Jean-Patrice Nicolas et ses amis ont eu la peur de leur vie. Ils témoignent :  » Le conducteur de la voiture a donné un coup de volant pour nous « ramasser » de l’autre côté de la route. Il a délibérément fait un écart ». C’est alors que les quatre amis, voyant la manoeuvre de l’automobiliste, se sont jetés sur le bas-côté. La voiture à véritablement frôlé les groupe. Jean-Patrice Nicolas témoigne « Elle est passée à moins de 20 centimètres de nous« . Si le groupe à eu de la chance ce n’est pas le cas de tous. L’un des chiens, un teckel se fera écraser par le véhicule.

Jean-Patrice Nicolas continue de témoigner et espère retrouver l’automobiliste fou : « À la vitesse où il allait, nous n’avons pas eu le temps de noter le numéro d’immatriculation mais c’était une 307 grise. On va sûrement la retrouver sur les caméras du bourg d’Orvault ».

Une plainte a été déposée.

Le propriétaire du chien tué a déposé plainte mercredi matin. Les trois autres chasseurs ainsi que les témoins seront eux entendus dans les prochains jours comme témoins.

Pour le directeur de la fédération des chasseurs de Loire-Atlantique « Un cap a été franchi ! » se désole-t-il. « C’est un incident bien plus sérieux que tout ce que l’on a vécu jusque-là » témoigne Denis Dabo dans le quotidien l’Ouest-france.

 

Qui sont les responsables ?

Encore une fois, il faut se demander qui sont les vrais responsables de ce genre d’actes. Bien sûr, le conducteur est le premier mais ceux qui attaquent en permanence les chasseurs sur les réseaux sociaux et dans les médias ; ceux qui les menacent de mort bien à l’abri derrière leurs écrans ; ceux qui les décrivent comme des brutes sanguinaires ; ceux qui, pour briller à Paris et satisfaire leur ego, demandent la fin de notre mode de vie et utilisent pour cela les arguments les plus bas, les plus vils doivent être considérés comme co- responsables, complices et incitateurs. Lorsqu’un chasseur sera blessé ou tué, il faudra que les vedettes de l’anti-spécisme, de l’animalisme, les haineux des salons parisiens soient comptables des actes qu’ils auront contribué à faire commettre par des esprits faibles.

C’est fini, nous ne nous laisserons plus faire !

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Le brame du cerf dans la forêt de Chambaran

Tout amoureux de la nature le sait, de septembre à octobre les forêts frémissent, les …