Accueil / Actualité Chasse / Des chamois en Corrèze !

Des chamois en Corrèze !

Malgré les « méchants chasseurs » la biodiversité se porte bien en France. C’est Ouest France et France bleu Limousin  qui nous apprennent que les chamois réintroduits il y a 15 ans en Corrèze se sont si bien acclimatés que ses effectifs sont suffisants pour que l’animal soit chassé. Il y aura 3 bracelets attribués cette année dans le département. Les attributions ne concerneront que la société de chasse de Saint-Merd-de-Lapleau, le premier territoire où le chamois a été vu. La préfecture avait proposé 5 prélèvements mais le chiffre a été réduit à trois après consultation du public. Ce qui amène à se poser la question de l’utilité et de la fiabilité de ces consultations publiques dont on sait bien qu’elles sont principalement fréquentées par les opposants à la chasse et pas par les chasseurs qui eux, sont sur le terrain pour faire les comptages.

Gilles Gorceix, chef du service de l’Office Français de la Biodiversité en Corrèze a émis des réserves quant aux prélèvements envisagés et a même ajouté : « il faudra que la FDC soit très vigilante à ce sujet et sur le suivi des prélèvements qui seront réalisés. » Cette remarque venant d’un directeur de l’OFB (ex ONCFS) est surprenante et inquiétante. Surprenante car cette personne devrait savoir que les fédérations départementales de chasse et les chasseurs sont les premiers concernés par une gestion saine et légale de la faune. Inquiétante car elle semble révéler une suspicion à l’encontre des chasseurs ce qui n’est pas de bon augure pour les rapports qui vont s’établir entre cet organisme et nous. 

Petit rappel à propos de ce superbe animal.

Tous les chamois se ressemblent au point d’avoir été classés en un seul genre : Rupicapra ou « chèvre des rochers ».  Les spécimens des diverses montagnes présentent néanmoins des différences de stature, coloration, anatomie et comportement qui ont conduit à la distinction de 10 formes géographiques élevées au rang de sous-espèces, qu’une révision récente du genre regroupe en deux espèces : Rupicapra rupicapra et Rupicapra pyrenaïca.

Trois d’entre elles habitent la France : le chamois des Alpes (R. rupicapra rupicapra), le chamois de Chartreuse (R. rupicapra cartusiana) et le chamois des Pyrénées ou isard (R. pyrenaïca pyrenaïca). 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Les bons vivants cuisinent : faisan au vin blanc et au lard, accompagné de champignons

Aujourd’hui, nous partageons une recette gibier sur le faisan. Avis au amateur de cuisine, faites …