Accueil / Actualité Chasse / Dans les Landes, les chasseurs reviennent bredouilles.

Dans les Landes, les chasseurs reviennent bredouilles.

Lundi les représentants de la fédération des chasseurs des Landes ont pu rencontrer la préfète Cécile Bigo-Dekeyser au sujet de l’arrêté préfectoral pris, qu’ils jugent injuste. Ils n’excluent pas d’attaquer le texte au tribunal administratif.

Des échanges cordiaux qui n’offrent aucune perspective positive pour la chasse du petit gibier

Dans le quotidien Sud Ouest, Jean-Luc Dufau, vice-président de la Fédération de chasse des Landes explique « Nous avons eu de longs échanges, sincères et cordiaux, en toute transparence ». Durant cette rencontre, Jean-Luc Dufau a fait valoir le fait que les chasseurs ne comprenaient pas la position étatique prise et étaient «  frustrés de ne pas pouvoir chasser une heure à 1 kilomètre de chez eux, alors que les promeneurs peuvent sortir ». Cette réflexion semble légitime au vu de la situation actuelle.

De plus, le simple rôle de régulateur n’a pas plu à bon nombre de chasseur. En effet le vice-président de la fédération des Landes dit mener le combat pour « ne pas se laisser enfermer dans un rôle de régulateurs. Nous ne l’acceptons pas. Nous n’engageons pas les responsables cynégétiques du département à prendre des risques ».

Malgré les échanges et les discussions, les représentants sont ressortis bredouilles de cette rencontre, c’est pourquoi, ils ont expliqué que la fédération n’exclut pas d’attaquer l’arrêté au tribunal administratif.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

En Sologne, les chasseurs restaurent les étangs pour la biodiversité.

En Sologne, les étangs sont rois. Afin de favoriser la biodiversité de ce poumon vert, …