Accueil / Actualité Chasse / Corse, 1er cas de grippe aviaire avéré.

Corse, 1er cas de grippe aviaire avéré.

Le confinement n’empêche pas les autorités sanitaires de suivre de près l’évolution de la grippe aviaire. En Haute-Corse un foyer de grippe aviaire hautement pathogène de souche H5N8 a été détecté, informe le ministère de l’agriculture.

Un premier cas hautement pathogène.

Dans une animalerie près de Bastia, un premier cas de IAHP a été détecté. Julien Denormandie et ses services ont fait savoir lundi soir que « le cas a été identifié dans le rayon animalerie d’une jardinerie située à proximité de Bastia, suite à la constatation de mortalités anormales parmi les volailles détenues« . Cette detection a ainsi donné lieu à  » l’euthanasie d’un élevage d’environ 200 à 300 poules  » a précisé le ministre par le biais d’un communiqué.

Une souche similaire à celle des Pays-Bas.

Les informations concernant cette découverte, informent que la souche découverte en Corse possède des similitudes avec la souche H5N8 qui circule actuellement aux Pays-Bas. Cette souche n’a pas de caractère zoonique. Cependant, des investigations complémentaires sont en cours afin de déterminer l’origine de cette contamination.

Des mesures conservatoires prises sur tout le territoire.

Le communiqué informe que le ministre a  » réuni l’ensemble des services du ministère et le laboratoire national de référence et a décidé de placer l’ensemble du territoire national métropolitain en niveau de risque élevé à compter du 17 novembre 2020 « . Face au contexte,  » des mesures spécifiques de surveillance et de limitation des mouvements autour du foyer de Haute-Corse ont été mises en place immédiatement pour éviter toute propagation. Des mesures conservatoires sont également prises chez les fournisseurs et acheteurs liés au foyer corse « .

Ainsi, dès demain, sur l’ensemble du territoire les mesures suivantes s’appliqueront :

  • Claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
  • Interdiction de rassemblements d’oiseaux (exemples : concours, foires ou expositions) ;
  • Interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ces départements à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
  • Interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
  • Interdiction d’utilisation d’appelants.

Le contexte sanitaire actuel est déjà pesant pour le monde cynégétique et ses acteurs. L’arrivée de ce virus (IAHP) risque de compliquer la vie des éleveurs déjà très impactés par la situation que nous vivons. A suivre…

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Une battue géante aux sangliers en Dordogne.

Dimanche, pour des raisons de sécurité, la départementale 709 a été fermée sur 17 kilomètres …