Accueil / Actualité Chasse / Comment faut-il le dire ? Sécurité, réglementation !!!

Comment faut-il le dire ? Sécurité, réglementation !!!

Le monde de la chasse est actuellement la cible de beaucoup d’attaques de la part de nos opposants. Une de nos raisons d’être chez Naturapass-J’aime la chasse- Vidéos de chasse est de défendre et de promouvoir cette passion, ce mode de vie et la civilisation dont la chasse fait partie intégrante.

Malheureusement il arrive que le pire ennemi du chasseur soit le chasseur lui-même ; l’actualité récente le démontre et nous agace (litote) très fortement. J’ai hésité à utiliser un autre mot mais j’aurais été impoli !

L’ouverture de la chasse au gibier d’eau sur le domaine public maritime a eu lieu il y a peu et l’OFB avait prévenu que des contrôles auraient lieu. Malgré cet avertissement et les rappels répétés des médias et structures cynégétiques, il semble que de nombreux chasseurs aient été verbalisés pour non respect de cette mesure ! Voici ce que dit l’OFB sur son site : « Malgré une amélioration du respect des règles constatée ces dernières années, une soixantaine d’infractions ont été relevées. L’utilisation du plomb en zone humide, pratique polluante, reste fréquemment rencontrée malgré l’existence de munitions de substitution d’efficacité équivalente et de coût à peine plus élevé. L’amende pour l’utilisation de plomb en zone humide est de 135 euros par contrevenant. »

Un petit rappel : « Aux termes de l’article 1er de l’arrêté du 1er août 1986, «l’emploi de la grenaille de plomb dans les zones humides mentionnées à l’article L.424-6 du code de l’environnement» est interdit pour la chasse et la destruction des animaux nuisibles. Selon le Conseil d’Etat, l’interdiction d’emploi de ces munitions au titre du dit arrêté doit se comprendre comme étant le fait « d’interdire l’usage de certaines cartouches pour la chasse. » Source ONCFS.

Autre évènement d’actualité, tragique celui-ci : un chasseur est décédé le 31 août suite à un accident de chasse dans l’Oise. Trois chasseurs participaient à une battue de régulation de sangliers. La victime est un homme âgé de 76 ans. Au cours de la partie de chasse, il a été atteint par un tir au niveau de la jambe. Les secours arrivés sur place ne sont pas parvenus à le sauver et il est mort rapidement après avoir reçu la balle.

Guy Harlé d’Ophove, président de la fédération de chasse de l’Oise a rapidement réagi à ce drame. Il invoque dans un premier temps un manque de communication. La victime n’aurait pas prévenu les autres participants au moment où il descendait de son mirador. Ensuite, le chasseur qui a effectué le tir n’aurait pas pris toutes les précautions pour s’assurer que sa cible était bien un animal et non un humain.

Les résultats de l’enquête ne sont bien entendu pas encore connus mais si les déclarations du président de la FDC sont exactes, les règles les plus élémentaires en matière de sécurité semblent ne pas avoir été respectées.

On ne bouge pas de son poste avant la fin de battue !

On ne tire pas avant d’avoir clairement identifié sa cible !

Comment faut-il le dire ? Dans quelle langue ?

 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Drôme, une sexagénaire gravement blessée par un sanglier

A Châteauneuf-de-Galaure, vers 10h du matin, un sanglier a attaqué et blessé gravement une sexagénaire. …