Accueil / Actualité Chasse / Un dimanche à la chasse, une opération de partage et de communication

Un dimanche à la chasse, une opération de partage et de communication

Ce dimanche 18 octobre c’est l’opération  » Un dimanche à la chasse ». Cette opération nationale relayée par une grande partie des fédérations départementales des chasseurs a pour principe de proposer aux non-chasseurs qui le souhaitent, de découvrir, en immersion totale le monde la chasse durant la journée. Cette initiative ouvre les portes des sociétés de chasse afin de « chasser » les idées reçues sur cette activité.

Un enjeu de communication.

Les chasseurs appréhendent mieux aujourd’hui les enjeux dans la société actuelle. Ils ont toujours prôné la cohabitation, le partage et le respect entre les différents acteurs et utilisateurs de la nature. Cette initiative d’accueillir des non-chasseurs, le temps d’une journée de chasse et de partager avec eux l’ensemble de ces moments est une idée qui fait de plus en plus d’adeptes chez les chasseurs.

Cette année, l’opération s’est déroulée le dimanche 18 octobre. Cette journée, de partage, de respect, de convivialité a permis à bon nombre de non-chasseurs de découvrir cette activité et de « chasser les idées reçues ». Durant cette opération les participants peuvent découvrir les valeurs et le fonctionnement de différentes pratiques de chasse, en battue, à l’approche, ou au chien d’arrêt.

De nombreux non-chasseurs en Haute-Savoie

Dimanche matin, dans le département de la Haute-Savoie, 200 non-chasseurs ont été accueillis par les instances cynégétiques départementales afin de faire découvrir la pratique de la chasse et ses valeurs.

En Isère, la FDCI est fière de communiquer sur la réussite de l’opération par le biais de sa page Facebook. Cette réussite s’inscrit dans la durée et offre la possibilité à beaucoup de monde de découvrir et se renseigner sur la pratique de la chasse.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Trois chiots volés et retrouvés par les gendarmes

Certaines histoires ne se finissent pas toujours mal. La preuve en est ; la gendarmerie …