Accueil / Actualité Chasse / Braconnage, pollution, un confinement pas de tout repos
Pour l’Office Français de la Biodiversité, durant le mois, c’est plus de 250 interventions durant le mois.

Braconnage, pollution, un confinement pas de tout repos

Cela n’échappe à personne, beaucoup pensent que le confinement offre aux animaux et à la nature une protection et une vie paisible. Utopie !

Pour l’Office Français de la Biodiversité, durant le mois, c’est plus de 250 interventions qui ont été nécessaires a fait savoir le directeur général de l’OFB, Pierre Dubreuil.

Comme le révèle le quotidien SudOuest les actes de braconnage, les arrachages de haies ainsi que les pollutions de cours d’eau ont été réprimandés à  plusieurs reprises par l’OFB.

Confinement, relâchement et profit

Pierre Dubreuil souligne que « La moindre présence (des inspecteurs) a pu engendrer chez certains agriculteurs l’idée qu’ils pouvaient procéder à des arrachages de haies, alors que nous sommes dans une période de nidification ». De plus, des cas d’épandages agricoles non conformes furent aussi constatés.

Cette moindre présence a aussi permis malheureusement, aux braconniers, de commettre des actes de braconnage sur un lynx, des faucons, sans oublier les œufs de tortues en Outremer.

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Les chasseurs, acteurs bénévoles au service de l’environnement.

Un article récent de La dépêche (voir le lien en bas de l’article) dont le …