Accueil / Actualité Chasse / Certains chasseurs demandent le remboursement de leur validation !

Certains chasseurs demandent le remboursement de leur validation !

Depuis l’annonce de la suspension de la chasse jusqu’au 1er décembre, les réactions de certains chasseurs sont variées et parfois décevantes…

Si certains comprennent parfaitement qu’en période de crise sanitaire au plan national et même européen, il faille faire, nous aussi, quelques sacrifices, d’autres essaient de trouver la parade pour aller quand même chasser et d’autres vont encore plus loin en demandant le remboursement de leur validation annuelle !

Certaines fédérations reçoivent des dizaines de coups de téléphone de chasseurs énervés, injuriant le personnel et les dirigeants des FDC et demandant le remboursement de leur validation annuelle. Les réseaux sociaux regorgent de messages allant dans ce sens…

Si je peux comprendre, la déception et la frustration des chasseurs (c’est la mienne aussi) obligés de rester à la maison en pleine période de migration des palombes, au meilleur mois pour la chasse du grand gibier, si je peux comprendre l’inquiétude des agriculteurs à propos des dégâts sur leurs cultures du fait de l’arrêt de la chasse pendant un mois, je ne peux pas cautionner cette attitude et ce pour de nombreuses raisons.

  1. Pour le moment, la chasse n’est suspendue qu’un mois. Faudrait-il alors rembourser 36 euros à chaque chasseur qui a pris une validation nationale ? La somme en question vaut-elle le déplacement, les injures et les appels à la « révolte » que l’on peut lire ici ou là ?
  2. Les FDC, la FNC sont-elles responsables de cette épidémie ? Non, bien entendu ! Alors pourquoi les agresser ?
  3. Une grosse partie des sommes perçues au titre des validations annuelles sert à indemniser les dégâts causés par le grand gibier. Cerfs, chevreuils et sangliers ne sont pas confinés, les dégâts aux cultures ne vont pas disparaître pendant un mois, bien au contraire.
  4. La chasse est fragilisée en France depuis quelque temps, est-ce le moment de la fragiliser encore plus en étant aussi égoïste et aussi individualiste ? Je ne le pense pas. Ces comportements ne donnent pas une bonne image des chasseurs et risquent de décourager certains à s’investir dans les FDC. Or, il est important d’avoir dans nos fédérations des élus dynamiques et actifs.
  5. Certains chasseurs se déconsidèrent en agissant comme cela, il faut espérer que le temps de la déception passée, ils réfléchissent et en reviennent à de meilleures attitudes. Il faut aussi noter que certaines critiques de ce ras-le-bol sont, elles aussi excessives et injurieuses. Oui, ce comportement est décevant mais non, il n’autorise pas l’injure à l’encontre de ceux qui ont réagi trop vivement ou trop impulsivement. Il faut serrer les rangs dans l’adversité et, si on le peut, montrer le bon chemin, pas injurier ni mépriser…

 

About Denis Plat

Vérifiez aussi

Nouvelles directives pour la chasse à partir du 28 novembre.

Après les annonces du président de la République la FNC nous annonce que nous pouvons …