AFFAIRE BOUGRAIN-DUBOURG – LA VERSION DES LANDAIS ASSAILLIS !

La photo de l’homme en slip armé d’une pelle qui s’en prend à des militants de la LPO, dont Allain Bougrain-Dubourg, a fait le tour du monde. Son fils Éric, agriculteur dans les Landes, a donné sur RMC sa version des faits et expliqué pourquoi son père est sorti de chez lui dans cette tenue.

Sa photo, en slip et une pelle à la main, a fait le tour du monde. « L’homme à la pelle », photographié alors qu’il s’en prenait lundi à des militants de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) qui avaient pénétré sur sa propriété est devenu, à son corps défendant, une star des réseaux sociaux. S’il préfère rester discret, son fils Eric a accepté de raconter sur RMC ce qu’il s’était passé.

« Il faut vous imaginer des gens (de la LPO, NDR) qui entrent sur votre propriété et qui détruisent tout, comment auriez-vous réagit ? Qu’auriez-vous fait ? », interroge cet agriculteur des Landes. « Je suis allé à leur rencontre pour leur demander ce qu’ils faisaient là. Ils n’ont pas voulu sortir de la propriété donc ça a très vite dégénéré. Mon père a entendu du bruit, il était dans la salle de bain donc il est sorti comme ça (en slip). Il y a avait une pelle contre le grillage, il l’a prise et la pelle est venue de là ». Un geste instinctif en somme. Et quand Jean-Jacques Bourdin lui fait remarquer que son père est costaud, il répond en rigolant : « Il n’est pas tendre surtout ! »

« Il a jeté la pelle mais ça en est resté là »




Par contre, il réfute toute agression physique. « Il a jeté la pelle mais ça en est resté là. La LPO en a vraiment rajouté parce qu’ils nous portent (sic) comme les coupables, alors qu’on n’est pas coupables sur cette chasse. On a eu une autorisation de la préfecture, l’ONF a bien constaté qu’elle était légale. C’est presque une peine perdue pour eux ».

Une demi-douzaine de militants de la LPO suivis par plusieurs journalistes avaient pénétré dans un champ de maïs à Audon, à 30 km de Mont-de-Marsan, appartenant à cet homme, qu’ils accusent d’avoir illégalement installé des pièges à oiseaux. « La LPO estime qu’on installe des pièges pour capturer les pinsons en pleine migration. Justement ce n’était pas une chasse aux pinsons mais à l’alouette des champs, chasse qui est autorisée », estime le fils de l’homme en slip.

« Mon père est dépité »

« On est tous choqués de la façon dont ça s’est produit. Ce sont de vrais brigands qui rentrent chez vous pour détruire, ils n’ont rien à faire sur une propriété privée ». Lui assure que les militants de la LPO « ont mis [sa] grand-mère de 86 ans à terre ». « Il a fallu l’emmener aux urgences, et ça il n’y a pas beaucoup de monde qui le sait. La LPO se met les journalistes dans la poche et après on passe pour des coupables ».

Et ne croyez pas que son père soit fier de sa nouvelle renommée internationale. « Il est dépité », déclare Eric.




Journaliste Julien Barraquand

Sur Vidéos-de-chasse.fr nous allons vous faire partager l'actualité de la chasse, les coups de cœur, les astuces, les nouveautés et de grandes émotions. À travers Vidéos-de-chasse.fr vous pourrez retrouver les photos, les vidéos, l'actualité de la chasse en France. 100% Chasse !

À Voir Aussi :

Un terrain de foot de D4 défoncé par les sangliers.

Le sanglier est un professionnel, un jardinier hors pair. Il a le mérite d’être très …

2 comments

  1. il a bien eut raison j’aurai été a sa place ce n’est pas une pelle mais le fusil que j’aurai pris avec deux cartouches de gros sel et pan dans le cul a bougrain dubourg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *