Accueil / Actualité Chasse / 50 euros par chat !
Chat fait peur !!!!

50 euros par chat !

Suite au battage médiatique lancé par certains faux journalistes et vrais militants à propos du piégeage des chats, un site parodique s’est emparé du sujet et a sorti un article dans lequel il annonçait qu’une prime de 50 euros serait attribuée aux chasseurs pour chaque chat abattu. L’information ou plutôt l’infox n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux. Certaines associations de protection animale et certains simples d’esprit ont pris cet article au pied de la lettre. 

Des internautes scandalisés

« Quelle honte, c’est ignoble ! » peut-on lire avec la publication, ou même « Qu’ils abattent un de mes chats à 100 mètres de chez nous, j’abattrai le chasseur moi aussi ! » s’exclame un autre. Des commentaires passionnants mais virulents à l’encontre de la communauté cynégétique. Les internautes n’ont pas été les seuls piégés, en effet « Défendre les animaux et protéger la nature » s’est indigné de cette infox sur sa page Facebook prouvant une nouvelle fois les compétences de ces zozos en matière d’information et de communication.

Il est importante de contrer ce genre d’intox pour l’image de la chasse. En effet cet article à été vu plus d’un million de fois depuis le mois de mai et a été repris par le site ScienceInfo.fr. L’article est intitulé « Les chasseurs recevront une prime de 50 euros pour chaque chat abattu », affirmant que tout chat à plus de 100 mètres du domicile de ses maîtres pourra être tué. Nous ne pouvons pas laisser ce genre d’article circuler.

Une véritable infox

Le piégeage du chat (domestique ou sauvage) est aujourd’hui totalement interdit. Tuer un chat sauvage est aujourd’hui passible de 15 000 euros d’amande et six mois d’emprisonnement. Pour un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité, sans nécessité, publiquement ou non, la personne encourt une amende de 1 500 euros. En cas de récidive, elle encourt une amende de 3 000 euros.

Quelques questions à vous poser lorsque vous lisez un article

Afin de savoir si l’information est vraie ou non, posez-vous les questions suivantes :

  • Qui est l’auteur de l’information ?
  • Quelle est la nature du site ?
  • Quels sont les objectifs du site et/ou de l’auteur ?
  • D’où provient l’information ?

About Grégoire Porte

Vérifiez aussi

Les bons vivants cuisinent : faisan au vin blanc et au lard, accompagné de champignons

Aujourd’hui, nous partageons une recette gibier sur le faisan. Avis au amateur de cuisine, faites …